Enigme


Fabre d’Églantine, pour définir ses noms de mois, s’est-il inspiré des quatre saisons de Vivaldi ?

Pour tous les mois d’hiver et d’automne, on constate les concordances suivantes, qui sont tout de même troublantes :

Vendémiaire,          1er mvt de l’automne de Vivaldi   = scène de vendanges.

Brumaire,                 2ème mvt de l’automne      = rêverie embrumée d’un vendangeur enivré.

Frimaire,                   3ème mvt de l’automne = Scène de chasse sous les frimas.

Nivôse,                         1er mvt de l’hiver =              la neige.

Pluviôse,                    2ème mvt de l’hiver = la pluie.

Ventôse.                     3ème mvt de l’hiver = le vent.

En ce qui concerne les mois de printemps et d’été, les rapports sont moins nets mais ne semblent pas inexistants.

Si vous avez un élément de réponse pour expliquer ces curieuses coïncidences, écrivez-moi.